1033507

1033507 image 1
1033507 image 2
1033507 image 3
1033507 image 4
1033507 image 5
1033507 image 6
1033507 image 7
1033507 image 8
1033507 image 9
1033507 image 10
1033507 image 11
1033507 image 12
1033507 image 13
1033507 image 14
1033507 image 15
1033507 image 16
1033507 image 17
1033507 image 18
1033507 image 19
  • 1033507 image 1 thumbnail

  • 1033507 image 2 thumbnail

  • 1033507 image 3 thumbnail

  • 1033507 image 4 thumbnail

  • 1033507 image 5 thumbnail

  • 1033507 image 6 thumbnail

  • 1033507 image 7 thumbnail

  • 1033507 image 8 thumbnail

  • 1033507 image 9 thumbnail

  • 1033507 image 10 thumbnail

  • 1033507 image 11 thumbnail

  • 1033507 image 12 thumbnail

  • 1033507 image 13 thumbnail

  • 1033507 image 14 thumbnail

  • 1033507 image 15 thumbnail

  • 1033507 image 16 thumbnail

  • 1033507 image 17 thumbnail

  • 1033507 image 18 thumbnail

  • 1033507 image 19 thumbnail

[ 1 033 507 ]
Performance
Itinerant Performance Art Festival, New House Center of Contemporary Art, 5 Mai 2012, Staten Island, New York
Dessiné et exécuté par Ioanna Neophytou et Spyros Charalampopoulos

L’action consistait initialement, en une démonstration violente de la révélation d’une copie d’une sculpture ancienne détruite. Le sujet du spectacle était centré sur la nouvelle situation économique de la Grèce, le pays avec la pire crise européenne, les dettes les plus élevées, le plus gros déficit budgétaire et le plus grand déclin économique. La Grèce est un champ de bataille, un pays souffrant d’une crise économique, politique et sociale générale ; situation provoquant l’insécurité, la peur et le désespoir dans la vie quotidienne. En utilisant les statistiques de la dette, du chômage, des suicides, des addictions diverses, de la migration etc., le spectacle se concentre sur les manifestations de la crise, comment elle affecte les classes sociales les plus faibles et comment elle marginalise certains membres de la société. Une sculpture ancienne, symbole de la Grèce antique devenue aujourd’hui une illusion, évoque la contradiction de la fierté nationale détruite qui en fait, ne peut même pas éponger les difficultés financières. Le regard sur le passé glorieux, semble être insuffisant pour imaginer le futur et les illusions historiques semblent inadéquates à résoudre l’échec financier et politique.